Sonorités imagées



Un rendez-vous dédié tous les mercredis à effectuer une passerelle entre musique et culture visuelle en donnant carte blanche à des illustrateurs, graphistes et autres créatifs en tous genres.

L'idée ? Mettre en images une chanson qui les ont marqué d'une manière ou d'une autre.

img10

Every Other Freckle, alt-j

Laura, L'Invention Collective

Histoire sublime du désir touché du bout des doigts. Mise en mots et en images de quelque chose d’insaisissable.

img10

Month of Sundays, Metronomy

Studio Pastel

Qui n’a jamais écouté en boucle, pendant des semaines, l’album «Love letters » de Metronomy, ou qui n’a jamais écouté en boucle (oui encore une fois) "Month of Sundays », notre morceaux amour de cet album ? (oui on est coupable de tout...) Nous avons eu envie de créer un univers pop-rosé et immersif à l’image de Month of Sundays. Les couleurs utilisées sont là pour confondre à la fois la joie, la sérénité mais aussi du spleen. Quant aux mouvements générés par les formes, ils sont là pour rappeler le côté mystique de la mélodie et la voix apaisante de Joseph Mount.

img08

Big Bang, Poom

Laura, L'Invention Collective

Chanson volcanique, rythmique, éruptive, explosive. Un concentré de bonnes vibrations empreintes de sensualité ludique.

img06

Odyssée, L'Impératrice

Studio Pastel

Après avoir choisi 'Adieu mes Amours' de Sebastien Tellier, nous voilà de retour avec 'Odyssée' de l'Impératrice (♥). Notre visuel met en avant le fait qu'on se retrouve en plein milieu d'une aventure rythmique qui nous donne envie de danser. Et puis bon, on va pas se mentir on aime bien les sons qui nous font revivre les années 80 !

img06

Sound of Silence, Simon & Garfunkel

Malo Malo

Cette affiche est une rencontre graphique, musicale et cinématographique. C'est une scène de théâtre qui nous donne à voir l’histoire d’un invisible spectateur assistant à sa propre tragédie, prisonnier d’un vertigineux silence. Cette histoire est celle du film "le Lauréat", de sa musique "Sound of silence" et de l’étroit lien qui les unit.

img10

Adieu mes amours, Sébastien Tellier

Studio Pastel

Tiré de l'album Confection de Sebastien Tellier, 'Adieu mes Amours' est sans aucun doute l'un de nos titres favoris. Transportés par une mélodie lyrique, nous voilà dans un rêve surréaliste et poétique où règne une certaine mélancolie.

img09

Only the wind, Ólafur Arnalds

Studio Brique

C'est un artiste Islandais qu'on apprécie beaucoup, pour la délicatesse et la subtilité de sa musique. Only the wind c'est à la fois la délicatesse et la force, la glace et l'éclat. On peut presque sentir les sons qui se succèdent par vagues régulières et qui nous enveloppent, qui nous submergent dans son univers contemplatif et mélancolique.

img08

Houdini, Foster the people

Laura, L'Invention Collective

Il y a comme une ambivalence dans cette chanson, non ? Entre un rythme effréné, et cette référence au prestidigitateur, cette habilité à pouvoir/vouloir disparaître. Oui, ça m'évoque les écrans de fumée derrière lesquels l'on veut sans cesse se camoufler sans y parvenir complètement. Cette incertitude permanente, entre visibilité et invisibilité.

img07

If you had my love, Jennifer Lopez

Jessica Pichet

À partir d'une chanson qui a marqué mon enfance, j'ai voulu y apporter une analyse plus critique avec une prise de recul par rapport à l'époque. If you had my love est une musique du premier album de Jennifer Lopez, une chanteuse de rnb américain connu pour ses hits et sa plastique de rêve. Les photos ont été extraites de son clip, où elle se donne énormément à voir. Le clip est totalement tourné sur elle-même. En immersion dans l’enfance et dans J.lo - en faisant des zooms de son corps et son intimité. Son corps est totalement décomposé, de façon chirurgicale, froide et glaciale. L’installation représente une déambulation entre les lignes, entre chaque moment de la musique, tout en la découvrant. Les paroles sont traduites en français pour rendre compte de leur peu de profondeur. Cette installation met en volume une musique. Les socles sont placés au sol pour pousser le spectateur à déambuler et regarder de haut Jennifer Lopez.

img06

Get Lost, Breakbot

Studio Pastel

À l'image de la chanson hypnotique Get Lost, le visuel se perd et hypnotise le regard dans un chevauchement de couleurs et de formes, comme un microcosme graphique reflétant la vie et les émotions humaines en elles-mêmes.